dimanche, septembre 7 2008

A Fool Dream

7 09 2008

Image Hosted by ImageShack.us




Quels que soient vos rêves
il faut viser la Lune parce que même en cas d'échec
on atterrit toujours dans les étoiles.



Oscar Wilde


dimanche, août 10 2008

Bonnie & Clyde ...

10 08 2008

Samedi soir ... minuit passée ...




Assis devant la TV, on regarde Taratata, attendant que Mademoiselle K passe enfin
pour que l'on puisse aller chasser les étoiles filantes ...



Naguy interview Jacques Higelin ... Merde, on est obligés de l'écouter... Mademoiselle K passe juste après.

"Quel idiot ..."
"Ouais ... tu sais si c'est bon ce qu'il fait ?"
"Mh non, aucune idée ..."
"..."
"Avec un peu de chance il va pas dire trop de bétises et ça va vite passer"


Bien vu, ce parfait impoli réussit à devenir ma citation du moment:


" La musique c'est comme une maladie que j'ai choppé quand j'étais tout petit, et qui va pas me lâcher avant que j'en crève."



lundi, juin 23 2008

Pot Pourri

23 06 2008


Il chuchotte mon prénom et c'est comme la douceur des choses qui me revient.

Justine Lévy.  Rien de grave









La vie nous habitue à la mort par le sommeil.
La vie nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve.

Eliphas Lévi









Nous devons nous y habituer: aux plus importantes croisées
des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation.

Ernest Hemingway









Aimer, c'est prendre soin de la solitude de l'autre sans jamais la combler,
ni même la connaître.

Christian Bobin




vendredi, mars 21 2008

Le chevalier Roland s'en vint à la Tour Noire.

21 03 2008

" Est-ce qu’aucun de nous, à part dans ses rêves, s’attend réellement à retrouver un jour ceux qu’il aime le plus au monde, même lorsqu’il ne les quitte que quelques minutes, pour une simple course ou une autre futilité quelconque ? Non, pas du tout. Sitôt qu’on les quitte des yeux, c’est comme si au plus profond de son cœur on les croyait déjà morts. Après avoir reçu autant, se dit-on, comment espérer ne pas être déchu comme Lucifer, comme châtiment de cet orgueil stupéfiant, pour avoir tant présumé de notre amour ? "




Stephen King
La Tour Sombre - 7


mardi, mars 11 2008

Ah la sémio ...

11 03 2008

    Réouverture de la catégorie "citations" ! Pour ceux qui avaient loupé le premier billet (ne le cherchez pas, il s'en est allé vers de lointaines contrées et ne reviendra pas), ça consiste tout simplement à faire partager avec vous des phrases que je prends au vol dans des livres, des films, des conversations, des articles ... Des choses qui me touchent ou qui m'interpellent.




    La citation de ce billet a été proférée par mon divin professeur de Sémiologie de la Communication, j'ai nommé *roulement de tambours* Monsieur Didier Zaraya ! Elle date d'il y a deux semaines et a fait l'objet d'un message perso (pour ceux qui m'ont sur msn, tout va tout à coup s'éclaircir !). Il expliquait des termes de sémiologie ... et a commencé à nous décrire le paralangage comme étant ce qui est du registre de l'emotion dans le langage: les sanglots ou tremblements dans la voix, mais surtout des choses qui passent par la présence de l'autre, des regards ... tout ce qu'on ne peut pas avoir au téléphone. Puis il a dit cette phrase, absolument magnifique (je suis romantique et j'assume) qui a donné mon 'je veux du paralangage':


' Le paralangage c'est quand c'est juste bien d'être ensemble, la présence de l'autre suffit. '