lundi, janvier 12 2009

Lady Gaga

12 01 2009

    Depuis deux semaines, je ne me déplace et ne me douche qu'au son d'un seul album: The Fame, de Lady Gaga, la petite protégée d'Akon.

    L'idée d'un article sur l'album me trotte donc dans la tête depuis un moment ... j'en étais encore au stade à me demander si je balançais juste les sons pour vous faire découvrir mon coup de cœur, ou si je devais m'étendre sur quelques uns d'entre eux.
    Mais une découverte me fait sauter sur ce petit billet pour concrétiser enfin mes pensées. Depuis quelques jours, une version acoustique du titre "Poker Face" se promène sur le net, et Ô Dieu tout puissant, c'est juste terrible:




    Voilà.
    Ceux qui n'ont pas mon ardeur au sujet de cet album ne comprennent peut être pas que je puisse avoir littéralement fondu pour cette version du titre ... outre le fait que je sois à la base fan des versions acoustiques.

    Toujours est-il que vous êtes quand même censés connaître au moins deux titres: Just Dance, et le très bon Poker Face (cliquez ! les clips sont très beaux).
    Si je puis me permettre, je vous conseille ma grande préférée: Paparazzi, puis ma petite seconde: Summerboy, qui a des airs de Gwen Stefany. Sans oublier le très bel Again Again qui met en valeur la voix blues de la demoiselle, et les dynamique The Fame et Boys Boys Boys qui vous obligent à vous trémousser sous la douche, pleine de mousse :)

    Bref, un album à écouter d'un bout à l'autre ... encore et encore.

lundi, décembre 1 2008

The Prodigy - Invaders Must Die

1 12 2008

    Trois ans après un silence radio quasi total, The Prodigy reviennent avec le premier extrait de leur prochain album: Invaders Must Die.

    Pourtant il va encore falloir attendre le 2 mars 2009 pour serrer entre ses mains ce futur album, où le chanteur des Foo Fighters (Dabe Grohl) fera une "apparition percussionnale"... enfin il jouera de la batterie sur un des titres quoi.
    Nos trois piercés aux cheveux verts préférés nous font donc l'extrême grâce de mettre à disposition sur leur site officiel ce nouveau titre dont le son est, comme certains diraient, "bien énergique et légèrement crado comme les smackeurs de bitches savent si bien en produire".


    Ca a le mérite d'être clair ...




    Personnellement, une question subsiste en mon esprit ... le titre a-t-il un quelconque rapport avec les "space invaders" de Joachim Garraud ?


dimanche, août 3 2008

Weezer - Pork & Beans

3 08 2008

    Weezer crée le buzz sur la toile et met à ses pieds les plus férus de vidéos ...

    Comment ? Eh bien en se servant directement des buzz de la toile pour faire le clip de leur nouveau titre: Pork and Beans. Très astucieux ... les clins d'œil sont plus qu'explicites puisqu'ils mettent directement en scène les vrais auteurs des buzz. Polydor et Universal l'ont déjà sacré "meilleur clip de l'année". En plus, la musique est pas mal. Je vous laisse donc apprécier, et surtout capter les buzz originaux:






mercredi, juillet 16 2008

Feel Good Inc.

16 07 2008

    C'est l'été ... Je vois la vie en doux. Il fait trop beau pour se stresser, alors on continue dans la douceur avec ma playlist du moment, ce qui passe en boucle dans mes oreilles depuis quelques semaines. Très rock/lounge, elle plaira certainement à tout le monde, au moins en partie.





    Fermez les yeux et profitez ...





lundi, juillet 7 2008

Unighted ... j'y étais !

7 07 2008

    Voilà ! On avait les billets depuis des mois, et la soirée s'est enfin déroulée samedi soir.

    Je vais pas vous bombarder de photos ou de vidéos, pour ça vous avez le site officiel ainsi que dailymotion qui commencent à pas mal se remplir. Je vais juste me contenter d'un feed-back et de mes impressions sur la nuit la plus électronique de l'année 2008.



    Ouverture des portes: 20h30. Pas la peine de se presser, on décolle de chez moi à 20h30 et arrivons au stade de France à 20h50.

    21h10, entrée dans le stade. Première impression: "putain, c'est trop beau". Au milieu de l'arène se dresse le promontoire où 5 des meilleurs DJs mondiaux nous feront danser toute la nuit. Deux murs d'enceintes se dressent de chaque coté, et un peu partout dans le stade sont plantés des palmiers gigantesques de lumière. La nuit s'annonce belle.

    On descend tranquillement et prenons place en dessous d'un des murs d'enceintes, tout proche de là où Martin Solveig mixera bientôt.

    21h45. Le stade commence à trembler. Les écrans géants diffusent des images du stade, filmées depuis un hélicoptère. Les enceintes, elles, diffusent le bruit des palmes pales d'un hélicoptère. La tension monte dans le stade. Chair de poule et cris ... ce n'est pas le scénario d'un film d'horreur, mais bel et bien Cathy Guetta qui fait son arrivée en hélicoptère. Les écrans nous la montrent en train de nous saluer depuis l'hélicoptère, pendant que nous pouvons le voir de nous même faire plusieurs fois le tour du stade au dessus de nos têtes. Sous les hurlements de 40 000 clubbeurs impatients, l'hélicoptère disparait et se pose plus loin. Les caméras suivent Cathy le temps de son arrivée jusque dans l'arène ... où elle se fait acclamer par 40 000 impatients.

    Petit speech "merci d'être là " ... " je vous aime " ... Il est 22h, Martin Solveig entre en scène pour un set de folie d'1h30.


    J'ai toujours été très très fan de Martin Solveig, mais j'avoue que là il m'a bluffée. Entendre les paroles de Technologic au bout d'à peine 10min de mix, il ne m'en fallait pas plus pour me jeter à ses pieds. DJ français qui se respecte, il rend une seconde fois hommage aux Daft une heure après. Dans le stade, la folie s'empare des danseurs quand retentit un "Television ... rules the nation ...". Ce set de Martin m'aura laissé un arrière gout de juin 2007, mon voisin au tee shirt d'Alive 2007 ne s'en plaignait pas non plus.

    L'avantage du mix de Solveig est que c'est un DJ House "populaire". Entendez par là que, comme Guetta, il a fait des tubes incontournables sur lesquels on a tous déjà dansé en boîte. De plus, quand il ne passait pas ses sons il passait des titres que tout bon amateur d'electro connait: NY Excuse (Armand Van Helden Soulwax), I need a miracle (Fragma), Nicotine for Silverscreen (Felix Da Housecat) ... Bref, j'ai eu l'impression de danser pendant 1h30 sur la playlist electro de mon Ipod, mixée par un de mes DJs préférés, qui a terminé son set en beauté, debout sur les platines en chantant "I just wanna be free, c'est la vie !".

    Chapeau Martin.


    Même pour Guetta, qui fait Ibiza (et ça se sent !), c'était pas évident d'enchaîner après Solveig. Lui aussi, DJ français qui se respecte, n'a pas pu s'empêcher de glisser le solo de guitare d'Aerodynamic dans son mix. A croire que Thomas et Guy-Man étaient là ... certains ont bien reconnu Youn et Bigarre, alors pourquoi pas ?

    On peut dire ce qu'on veut, mais Guetta assure. Déjà, il a de très gros titres à son actif (Love is Gone, Baby when the lights, The world is mine, Delirious etc ...), et l'influence d'Ibiza se sent. Il enchaîne et mixe ses tubes avec d'autres, qu'une fois de plus, on se doit tous de connaître. J'ai trouvé sympa qu'il joue avec les caméras au dessus des platines pour nous envoyer des messages qu'il écrivait sur des feuilles ... Il termine à 1h00 en mettant littéralement le feu au stade avec un bon Nirvana. Comme quoi, les vieux classiques sont indémodables.


    Carl Cox enchaîne ensuite ... Nous, on est un peu crevés, ça fait déjà plus de trois heures qu'on danse (et qu'on saute et qu'on cri) non stop. Charlène réclame une pause pipi, et moi je meurs de soif. Le temps d'accéder à la "buvette" et aux "waters" (huhu), de se poser un peu parce que les vieux ont du mal à suivre, le mix de Carl Cox passe. Très différent des deux précédents, il est beaucoup plus Techno que House. Je l'avais entendu sur Funradio l'après midi, et il se disait très stressé car mixer devant 40 000 affamés est un vrai challenge. Il avait vraiment aucun soucis à se faire, ce roi de la techno progressive et percutante enchaîne avec brio des musiques dansantes.


    Il est 2h45 ... Garraud va faire son entrée. Il est temps pour nous de retourner dans la fosse aux lions bouger nos popotins. On sent là aussi que c'est un DJ français, il n'a pu s'empêcher de passer Rollin' & Scratchin', le visage caché par son masque d'extra terrestre, tendant vers les caméras le signe d'une pyramide qu'il forme avec ses mains. Ce tube des Daft est ce qui m'a fait accrocher au mix de Joachim. Il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment dans le trip "Space Invaders" et que la première moitié sonnait comme la promo de son album et de sa tournée ... la seconde moitié, qui commence par Daft Punk et Prodigy, et continue sur du Chemical et Da Hool, me fait enfin apprécier ce DJ que je ne connaissais en fait que très peu. Il est très bon et avait beaucoup de ses fans présents, mais je le préfère dans ses remix plutôt qu'en solo, désolée ;)


    4h15, Garraud termine ... Je commence à m'impatienter, la redbull fait encore de l'effet et j'attends de voir mon chouchou en live depuis des années.

    Pour la petite histoire, il y a déjà plus de quatre ans que j'attends ça. J'ai connu Tiesto quand mon copain de l'époque, belge, allait chaque année à la Sensation Black. Depuis cette époque, je rêve du stade d'Amsterdam et de ses event Trance, dont Tiesto est toujours la méga-star, car c'est LE Dieu de la Trance. J'ai entendu parler de Unighted alors que je cherchais le prix de la Trance Energy... Je ne suis pas allée à Unighted uniquement pour lui, mais c'est un vieil amour, un de mes premiers amours electro, et on n'oublie jamais ses premiers amours.

    Je n'ai pas été déçue ... il est encore plus beau en vrai, et c'est un DJ de talent. Un petit peu de promo, mais on peut pas lui en vouloir... parmi ses titres les plus connus, dont le très bon Strings for adagio. Il débute son mix dans la nuit noire, et quand le stade hurle pour lui dire au revoir, il fait déjà bien jour ... la nuit a été géniale et se conclue en beauté.


    Globalement c'était donc ... énorme, voire démentiel. Coup de cœur pour les sets de Solveig et Guetta, petit bémol pour la qualité sonore (manque de basses ?).

    Le visuel était très très bon. Une déco démente (des gateaux à la menthe ?), des performers impressionnants et des jeux de lumière hallucinants ... Le promontoire où mixaient les DJs tournait sur lui même pour que tout le monde puisse en profiter, et était surplombé d'un gigantesque cœur gonflable où lumières et lasers jouaient divinement.


    J'ai déjà réservé mon 4 juillet 2009 pour Unighted ... épisode 2, mais en vip cette fois ci (champagne à volonté, ça se refuse pas).       

                            ... et vous ?