Grâce à Internet, les losers peuvent draguer.
Aujourd'hui, grâce à d'autres technologies, ils peuvent aussi beatboxer...

Ils pourraient dire merci quand même !