lundi, mars 2 2009

I love Paris


    Les blogs sur la plus belle ville au monde sont légion !
    Quelques uns se détachent ... vous aurez d'ailleurs certainement la chance de découvrir un blog (ou juste un flickr, j'y réfléchis) sur Paris vu à travers l'objectif de mon Polaroïd !

    En attendant, il y a de petits blogs sympas à visiter de temps en temps.

    Le premier reprend les principes des brèves de comptoir: www.entenduaparis.info

    Le second est Paris vu par l'objectif d'un parisien qui semble habiter tout à coté de chez moi (Guy Môquet): www.iloveparis.org
    En plus, il a blogué une de mes photos (ben oui Emilie c'est moi !). C'est pas cool ça ? ;)



    Sinon, au rayon des nouveautés Azuiennes, vous pouvez me suivre sur mon twitter: http://twitter.com/Azulita102

lundi, décembre 1 2008

La pub modernise le métro parisien.






    La publicité n'arrête pas de se moderniser. Après la publicité façon dessin animé dans les tunnels des métros américains (c'est par ici), le métro parisien s'y met lui aussi et commence à se revêtir de panneaux publicitaires numériques. La RATP innove enfin.

    Le groupe publicitaire Publicis et la RATP ont ainsi dévoilé aujourd'hui une nouvelle génération de panneaux publicitaires.
    Il s'agit d'écrans LCD haute définition, hauts de 1,60 mètre et larges de 90 centimètres, de la marque Samsung. Pierre Mongin, PDG de la RATP, a déclaré: "ils se substitueront à des panneaux lumineux existants, c'est zéro publicité en plus".
    D'après Maurice Lévy, président de Publicis, le premier secteur interessé sera évidemment le cinéma, bien que les publicités diffusées ne soient pas encore envisagées avec du son.

    L'efficacité de la publicité pourra être mesurée grâce à des capteurs qui mesurerons "le nombre de personnes qui passent et quelle partie de l'affiche est regardée ou pas regardée".

    On en prévoit 400 d'ici juin 2009. Avant cette date, les premiers installés pourront communiquer par bluetooth et envoyer des publicités ou des réductions aux passants ayant activé le bluetooth de leur téléphone.
    Pour le second semestre 2009, 800 autres seront installés dans les gares SNCF parisiennes, mais aussi quelques provinciales.

    Les tarifs ne sont toujours pas fixés, ils le seront après leur "période de test", d'ici à fin juin. Une alarme se déclenchera quand même en cas de choc violent.





lundi, juillet 7 2008

Unighted ... j'y étais !


    Voilà ! On avait les billets depuis des mois, et la soirée s'est enfin déroulée samedi soir.

    Je vais pas vous bombarder de photos ou de vidéos, pour ça vous avez le site officiel ainsi que dailymotion qui commencent à pas mal se remplir. Je vais juste me contenter d'un feed-back et de mes impressions sur la nuit la plus électronique de l'année 2008.



    Ouverture des portes: 20h30. Pas la peine de se presser, on décolle de chez moi à 20h30 et arrivons au stade de France à 20h50.

    21h10, entrée dans le stade. Première impression: "putain, c'est trop beau". Au milieu de l'arène se dresse le promontoire où 5 des meilleurs DJs mondiaux nous feront danser toute la nuit. Deux murs d'enceintes se dressent de chaque coté, et un peu partout dans le stade sont plantés des palmiers gigantesques de lumière. La nuit s'annonce belle.

    On descend tranquillement et prenons place en dessous d'un des murs d'enceintes, tout proche de là où Martin Solveig mixera bientôt.

    21h45. Le stade commence à trembler. Les écrans géants diffusent des images du stade, filmées depuis un hélicoptère. Les enceintes, elles, diffusent le bruit des palmes pales d'un hélicoptère. La tension monte dans le stade. Chair de poule et cris ... ce n'est pas le scénario d'un film d'horreur, mais bel et bien Cathy Guetta qui fait son arrivée en hélicoptère. Les écrans nous la montrent en train de nous saluer depuis l'hélicoptère, pendant que nous pouvons le voir de nous même faire plusieurs fois le tour du stade au dessus de nos têtes. Sous les hurlements de 40 000 clubbeurs impatients, l'hélicoptère disparait et se pose plus loin. Les caméras suivent Cathy le temps de son arrivée jusque dans l'arène ... où elle se fait acclamer par 40 000 impatients.

    Petit speech "merci d'être là " ... " je vous aime " ... Il est 22h, Martin Solveig entre en scène pour un set de folie d'1h30.


    J'ai toujours été très très fan de Martin Solveig, mais j'avoue que là il m'a bluffée. Entendre les paroles de Technologic au bout d'à peine 10min de mix, il ne m'en fallait pas plus pour me jeter à ses pieds. DJ français qui se respecte, il rend une seconde fois hommage aux Daft une heure après. Dans le stade, la folie s'empare des danseurs quand retentit un "Television ... rules the nation ...". Ce set de Martin m'aura laissé un arrière gout de juin 2007, mon voisin au tee shirt d'Alive 2007 ne s'en plaignait pas non plus.

    L'avantage du mix de Solveig est que c'est un DJ House "populaire". Entendez par là que, comme Guetta, il a fait des tubes incontournables sur lesquels on a tous déjà dansé en boîte. De plus, quand il ne passait pas ses sons il passait des titres que tout bon amateur d'electro connait: NY Excuse (Armand Van Helden Soulwax), I need a miracle (Fragma), Nicotine for Silverscreen (Felix Da Housecat) ... Bref, j'ai eu l'impression de danser pendant 1h30 sur la playlist electro de mon Ipod, mixée par un de mes DJs préférés, qui a terminé son set en beauté, debout sur les platines en chantant "I just wanna be free, c'est la vie !".

    Chapeau Martin.


    Même pour Guetta, qui fait Ibiza (et ça se sent !), c'était pas évident d'enchaîner après Solveig. Lui aussi, DJ français qui se respecte, n'a pas pu s'empêcher de glisser le solo de guitare d'Aerodynamic dans son mix. A croire que Thomas et Guy-Man étaient là ... certains ont bien reconnu Youn et Bigarre, alors pourquoi pas ?

    On peut dire ce qu'on veut, mais Guetta assure. Déjà, il a de très gros titres à son actif (Love is Gone, Baby when the lights, The world is mine, Delirious etc ...), et l'influence d'Ibiza se sent. Il enchaîne et mixe ses tubes avec d'autres, qu'une fois de plus, on se doit tous de connaître. J'ai trouvé sympa qu'il joue avec les caméras au dessus des platines pour nous envoyer des messages qu'il écrivait sur des feuilles ... Il termine à 1h00 en mettant littéralement le feu au stade avec un bon Nirvana. Comme quoi, les vieux classiques sont indémodables.


    Carl Cox enchaîne ensuite ... Nous, on est un peu crevés, ça fait déjà plus de trois heures qu'on danse (et qu'on saute et qu'on cri) non stop. Charlène réclame une pause pipi, et moi je meurs de soif. Le temps d'accéder à la "buvette" et aux "waters" (huhu), de se poser un peu parce que les vieux ont du mal à suivre, le mix de Carl Cox passe. Très différent des deux précédents, il est beaucoup plus Techno que House. Je l'avais entendu sur Funradio l'après midi, et il se disait très stressé car mixer devant 40 000 affamés est un vrai challenge. Il avait vraiment aucun soucis à se faire, ce roi de la techno progressive et percutante enchaîne avec brio des musiques dansantes.


    Il est 2h45 ... Garraud va faire son entrée. Il est temps pour nous de retourner dans la fosse aux lions bouger nos popotins. On sent là aussi que c'est un DJ français, il n'a pu s'empêcher de passer Rollin' & Scratchin', le visage caché par son masque d'extra terrestre, tendant vers les caméras le signe d'une pyramide qu'il forme avec ses mains. Ce tube des Daft est ce qui m'a fait accrocher au mix de Joachim. Il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment dans le trip "Space Invaders" et que la première moitié sonnait comme la promo de son album et de sa tournée ... la seconde moitié, qui commence par Daft Punk et Prodigy, et continue sur du Chemical et Da Hool, me fait enfin apprécier ce DJ que je ne connaissais en fait que très peu. Il est très bon et avait beaucoup de ses fans présents, mais je le préfère dans ses remix plutôt qu'en solo, désolée ;)


    4h15, Garraud termine ... Je commence à m'impatienter, la redbull fait encore de l'effet et j'attends de voir mon chouchou en live depuis des années.

    Pour la petite histoire, il y a déjà plus de quatre ans que j'attends ça. J'ai connu Tiesto quand mon copain de l'époque, belge, allait chaque année à la Sensation Black. Depuis cette époque, je rêve du stade d'Amsterdam et de ses event Trance, dont Tiesto est toujours la méga-star, car c'est LE Dieu de la Trance. J'ai entendu parler de Unighted alors que je cherchais le prix de la Trance Energy... Je ne suis pas allée à Unighted uniquement pour lui, mais c'est un vieil amour, un de mes premiers amours electro, et on n'oublie jamais ses premiers amours.

    Je n'ai pas été déçue ... il est encore plus beau en vrai, et c'est un DJ de talent. Un petit peu de promo, mais on peut pas lui en vouloir... parmi ses titres les plus connus, dont le très bon Strings for adagio. Il débute son mix dans la nuit noire, et quand le stade hurle pour lui dire au revoir, il fait déjà bien jour ... la nuit a été géniale et se conclue en beauté.


    Globalement c'était donc ... énorme, voire démentiel. Coup de cœur pour les sets de Solveig et Guetta, petit bémol pour la qualité sonore (manque de basses ?).

    Le visuel était très très bon. Une déco démente (des gateaux à la menthe ?), des performers impressionnants et des jeux de lumière hallucinants ... Le promontoire où mixaient les DJs tournait sur lui même pour que tout le monde puisse en profiter, et était surplombé d'un gigantesque cœur gonflable où lumières et lasers jouaient divinement.


    J'ai déjà réservé mon 4 juillet 2009 pour Unighted ... épisode 2, mais en vip cette fois ci (champagne à volonté, ça se refuse pas).       

                            ... et vous ?


lundi, mars 17 2008

Essensuals One Paris

   




    Connaissez-vous Toni&Guy ? Cette chaîne de coiffure ultra fashion et ultra chère ? Mais si, ceux qui coupent les cheveux des stars, des mannequins pour les grands défilés et des filles à papa bourrées aux as !
    Eh bien les gérants de Toni&Guy ont créé les salons Essensuals: pareil, mais moins cher ! Qui de mieux placée que la nièce du patron d'un de ces salons pour vous en parler ? Ils ont des formations constantes, et sont spécialisés: les coiffeurs coupent, les coloristes colorent ! Ca leur permet de se former sur des techniques précises dans leur domaine à eux, et non pas de toucher un peu à tout. Alors que chez Toni&Guy vous ressortiez avec 200€ de moins de votre poche juste pour vous faire couper la frange, chez Essensuals vous pourrez avoir une coupe de pro par des pros pour 39€. Après, evidemment, ça peut varier, mais ça ça se voit sur place. Et alors que vous ressortez de chez votre coiffeur du coin avec la même tête qu'il y a deux mois, mais surtout la même coupe que tous ceux que vous croisez, les coiffeurs d'Essensuals savent sortir de l'ordinaire pour aller d'une coupe basique mais branchée à la plus extravagante. En plus, la musique est très bonne (de l'electro bien sûr, quand on est branché on écoute de l'electro !) et on vous offre thé ou café :]

    Le 29 mars prochain se tiendra une grande fête au Queen pour le salon de mon oncle (voyez ici ou ici, lui c'est Stan), ainsi qu'une Fetish & SM Party qui sera totalement VIP (au Queen toujours, entrée exclusivement sur invitation, je ferai rentrer les plus sages d'entre vous) mais ce, au mois de juin. Pour cette fête là je referai un billet, une bonne nièce se doit de faire de la pub pour son oncle (surtout quand elle se fait coiffer à l'œil et rentre dans les plus grosses fêtes parisiennes sans même faire la queue :D).

    Pour ceux et celles que ça tenterait, j'ai des flyers qui vous donneront 20% (pour les filles) ou 15% (pour les gars) de réduction, donc n'hésitez pas ;) Et puisqu'un Témoignage Publicitaire ne vaut rien sans preuve, voyez plutôt le résultat en sortant du coiffeur:



[ Ouiii je fais des progrès je sais faire des gifs hihi :D ]

dimanche, mars 9 2008

Jesus est une Strip Teaseuse ...

  
Hier soir, j'ai vécu une expérience incroyable, unique et très forte. Cette expérience se résume en quatre prénoms: Elodie, Martin, Jeanne et Vincent.
Mais non, pas une partouze ! Mais un spectacle d'improvisation.




    Je suis pas assez objective pour vous les décrire, surtout que rire autant ça me fait perdre mes mots, mais ils le font très bien eux mêmes sur leur myspace:
   
    ' Les brebis galeuses du théâtre d'improvisation débarquent en ville. A mi-chemin entre une chanson de Shella interprétée en finlandais et une pizza au pistou de paimpol, les "SIX IN THE CITY" réinventent l'impro à leur sauce. Un programme décalé, déjanté, chanté, que même il parait qu'on se l'arrache aux states!!!
    Six in the city est une troupe d'impro classe, très classe, toujours prompt à la déconnade fraîche et joyeuse... 2 hommes et 2 femmes composent notre troupe, toujours dispos, ouverts à toutes propositions. C'est de l'impro pure, forte et remuante avec une bonne dose d'humour, de joie, de folie et de spaghettis dedans. '

   
Grossomodo, ils ont des impros préparées, par exemple "bouilli de culture" ou "journal télévisé". C'est là que le public est sollicité, et c'est avec vos mots qu'ils construiront leurs sketchs ! Le plus fort a quand même été l'alphabet (Jeanne commençait sa réplique par A, Elodie répliquait en commençant par B, Jeanne suivait en commençant sa réplique en C etc ..). Pour ça on nous avait demandé un lien de parenté (nièce) et un lieu d'exil ( les iles marquises). Moi je suis pas mal fière de mon "vingt dieux" (on avait demandé un juron héhé) qui a fait le thème du bouilli de culture ^^
   
Bon bref on va pas tout raconter, ils sont plus que géniaux, et même Ana qui avait déjà vu de l'impro a dit que personne ne leur arrive à la cheville. Ce sont des pros, des vrais, mais avec cette étincelle pétillante qui fait qu'on se sent proche d'eux, mais surtout qu'ils sont très proches de nous ... surtout quand Elodie grimpe sur les bancs du premier rang ^^
    Vu que je suis d'origine provinciale on me demande toujours ce qu'il faut voir à Paris quand on y est de passage. Ben voilà, je ne répondrai plus seulement 'moi' mais 'moi et les Six in the city, je vais même venir avec vous !'. D'ailleurs je compte bien emmener plusieurs d'entre vous. Oui, vous là qui lisez mon blog !
[Message personnel: ça commence à 22h et finit vers 23h30, ça laisse le temps pour un resto avant et Electroma après. Enfin je dis ça je dis rien ...]

    Si jamais vous décidez d'y aller sans moi ( fichtre ! ), renseignez vous au Théatre "Le Bout" (ben oui c'est vers Pigalle) ou ici. Et surtout allez visiter leur myspace et faites tourner, parlez-en autour de vous et surtout allez les voir !